ECHAPPEES PYRENEENNES

Randonnées, trails dans les Pyrénées

vendredi 10 août 2012

Trail running: découverte des sentiers du pays d'Olmes

Lors d'un séjour début aout 2012, j'ai découvert les chemins autour de Lavelanet (Ariège). Sentiers cathares,  randonnées de pays ou chemins forestiers, ils permettent de découvrir un pays superbe où la forêt est partout et les torrents coulent paisiblement. Pour la plupart ombragés, ils longent souvent des murs en pierres sèches et slaloment entre les massifs de buis. C'est un tout autre milieu que les Hautes Pyrénées: des bons raidards qui font tirer la langue mais pas de montées interminables. Bref, un terrain idéal pour la pratique du trail running avec des parcours exigeants, techniques mais jamais lassants. Et lorsque la pluie s'en mêle, ces chemins deviennent de véritables bourbiers, rajoutant à la technicité et à la difficulté. Rien d'étonnant à ce que le Trail des Citadelles soient l'une des plus belles épreuves du circuit.   

La randonnée ou le trail running restent les moyens privilégiés pour découvrir un pays.

En image, quelques morceaux choisis du pays d'Olmes avec cartes de localisation et explications:

Le château de Roquefixade

roquefixade

L'existence du château de Roquefixade est attestée depuis 1034.
En 1278, le château est acheté par le roi qui assurera l'entretien et le remaniement des fortifications et y entretiendra une garnison comportant un châtelin, un guetteur, un portier, douze sergents et des chiens de garde.
En 1463, Louis XI restitue le château à Gaston IV, comte de Foix.
En 1632, Louis XIII ordonne le démentèlement des châteaux de Montaut, Tarascon, Labastide de Sérou et Roquefixade.
En 1675, la châtellenie est vendue en commande à Vital Guilhon de Lestang, baron de Celles, dont la famille le gardera jusqu'à la Révolution. Il est alors vendu comme bien national. (d"Aprés Roquefixade.fr)

 

P1060644P1060645P1060646P1060650P1060651

P1060652P1060655P1060656P1060669P1060681

 

Le château de Montségur:

montségur

Montségur, siège et capitale de l'Eglise cathare: L esite qui culmine à 1207m est signalé dè le 12ème siècle.Au cours du siècle, le castrum se densifie, se peuplant de 500 à 600 âmes, où se côtoient religieux, civils et hommes d'armes. Au nord-est du château les vestiges d'habitations encore visibles aujourd'hui représentent les derniers témoins de ce peuplement.En 1243, à la tête d'une armée de 10.000 hommes, Hugues des Arcis, sénéchal du roi de France à Carcassonne, et Pierre Amiel, évêque de Narbonne, mettent le siège devant la forteresse. Ce siège durera 11 mois environ, jusqu'à son issue tragique: les assiégés se rendent le 16 mars 1244 et ils seront plus de 230 cathares qui, ne voulant pas renier leur foi, monteront sur le bûcher. Après la chute de Montségur le roi de France attribue le château à l'un de ses lieutenants, Guy de Lévis. Remaniée dans son architecture, la forteresse sera encore occupée par une garnison royale jusqu'au traité des Pyrénées au 17° siècle. (D'aprés Montségur.fr)

 

P1060919P1060920P1060923P1060934P1060935

P1060936P1060937P1060939P1060941P1060943

 

forêt de Bélesta:

bélesta

La forêt de Bélesta dans son ensemble est composée de sapins pectinés.
Pendant de longs siècles, les habitants de Bélesta, Fougax et l'Aiguillon avaient ce précieux privilège de s'approvisionner dans la forêt de Bélesta pour leurs usages : chauffage, construction...
Les bois de la forêt de Bélesta servirent sous Colbert (1619 -1683) à la construction des mâts de bateaux dans les chantiers de Toulon. Le transport de bois s'effectuait par voie d'eau à partir de Quillan sur l'Aude. (D'après ariege-pyrenees-cathares.com).

DSCF7489DSCF7492DSCF7493DSCF7499DSCF7503

DSCF7512DSCF7514DSCF7515DSCF7525DSCF7527

 

Roquefort les Cascades:

roquefort les cascades

VERITABLE CURIOSITE GEOLOGIQUE:Sur trente métres de hauteur, les cascades ont produit un phénoméne rare et trés fragile : une tufière. Véritable curiosité géologique naturelle, la tufière ou cascade pétrifiante est formée de tuf, calcaire pulvérulent et friable, de couleur blanche à beige. L'eau des sources de la Turasse étant particuliérement calcaire, le tuf se dépose sur les mousses et les morceaux de bois sous la forme d'une croûte. la disparition de ces débris végétaux, par fermentation donne en partie à la roche sa texture poreuse rappelant celle d'une éponge. L'été, les cascades ne coulent quasiment mais la végétation et le relief sont particulièrement surprenants.

P1060818P1060833P1060831P1060826P1060823

P1060870P1060843P1060853P1060859P1060862

En souhaitant que ce petit reportage vous ait donné envied de découvrir le pays d'OLMES, à plus pour de nouvelles échappées pyrénéennes.

Arno

Posté par aubisque33 à 10:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

Commentaires

Poster un commentaire